Le coin des pipelettes de Picardie et d'ailleurs

Amitiés rencontres en Picardie et autres regions
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 decouverte d' une chauve-souris "sourde"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Jeu 14 Fév 2008 - 12:15

PARIS (AFP) - Les restes fossiles quasi complets de la plus ancienne chauve-souris connue à ce jour et dépourvue du "sonar" qui caractérise les espèces actuelles, ont été mis au jour aux Etats-Unis, annonce la revue Nature de jeudi.
Ce mammifère volant a été trouvé par une équipe scientifique américano-canadienne dirigée par Nancy Simmons, de l'American Museum of Natural History de New York, dans des couches géologiques de Green River, datées de 52,5 millions d'années, dans l'Etat du Wyoming (ouest des Etats-Unis).

Si l'anatomie des deux squelettes déterrés montre que cette chauve-souris primitive, qui a reçu le nom scientifique d'Onychonycteris finneyi, était capable, comme ses lointains descendants d'aujourd'hui, du vol battu, la morphologie de son oreille interne indique qu'elle ne pouvait avoir recours à l'écholocation.

Toutes les chauves-souris insectivores d'aujourd'hui se servent de cette technique qui consiste à émettre et capter des ultrasons pour éviter les obstacles et localiser les proies, constituées essentiellement d'insectes. Pour leur quasi-totalité, il s'agit d'une capacité vitale puisque ces mammifères volants sont généralement nocturnes ou vivent dans l'obscurité des grottes.

Chez les espèces qui mangent des fruits et sont actives de jour, cette aptitude est moins développée, car ces animaux ont besoin surtout de la vue et de la capacité de reconnaissance des couleurs.

Selon Nancy Simmons et ses collègues, la doyenne des chauves-souris du Wyoming était sourde aux ultrasons, tout en présentant une denture adaptée plutôt à la consommation d'insectes.

Cette espèce, commente l'un des co-auteurs de l'étude, le Canadien Kevin Seymour (Royal Ontario Museum, Toronto), interrogé par l'AFP, "devait donc avoir recours à la vision pour trouver de la nourriture et ne pouvait s'alimenter la nuit. A moins d'être dotée, en l'absence de l'écholocation, d'un autre mode de détection des proies."

Si elle ne répond pas à cette dernière question, la découverte d'Onychonycteris clôt un débat entamé dans les années 1960 sur la nécessité ou non de l'écholocation comme condition préalable à l'apparition du vol chez ces mammifères.

Une autre chauve-souris à peine plus récente (50 millions d'années) et déjà pourvue des capacités d'écholocation, Icaronycteris index, trouvée alors dans la même région des Etats-Unis, penchait en faveur de ce mode de comportement.

Le dernier fossile, concluent les chercheurs, est un intermédiaire possible entre les chauves-souris et leur ancêtre non-volant. Ses membres indiquent que, tout en pouvant voler, ce mammifère était un grimpeur agile, capable également de marcher à quatre pattes au sol et de se suspendre à l'aide de ses puissantes griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Jeu 14 Fév 2008 - 14:13

Article intéressant... Razz

Et pour ceux que les chauves-souris intéressent voici un excellent forum exclusivement consacré à ce sujet:
http://chiroptera.actifforum.com/

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Ven 15 Fév 2008 - 13:31

ma preferé la roussette
je crois que ça doit etre la preferé de beaucoup de monde car elle est tres belle
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Ven 15 Fév 2008 - 20:56

akriel a écrit:
ma preferé la roussette
Pareil... bien cuite avec une bonne petite sauce au poivre... Hum... un délice... Wink

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Sam 16 Fév 2008 - 14:14

J'aime plus les chauve souris depuis qu'une s'est agrippée dans mes cheveux !
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Sam 16 Fév 2008 - 14:25

Colinette a écrit:
J'aime plus les chauve souris depuis qu'une s'est agrippée dans mes cheveux !
Je ne pense pas que c'était une chauve-souris... ou alors ça serait un premier cas. Bien souvent, l'on raconte se genre d'histoire mais il faut savoir que les chauves-souris étant capable d'attrapper de minuscules moustiques en plein vol et à pleine vitesse ce n'est donc pas pour se prendre dans les cheveux d'un humain... Des chauves-souris, j'en ai croisé énormément quand j'allais visiter les souterrains de l'Aisne... et ni moi, ni aucune personne qui m'accompagnait n'a eû un jour une chauve-souris qui s'est pris dans les cheveux. Rolling Eyes

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Sam 16 Fév 2008 - 14:36

ah je t'assure que c'est vrai ! bon, on était en plein incendie, donc surement la panique pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Sam 16 Fév 2008 - 14:48

Colinette a écrit:
ah je t'assure que c'est vrai ! bon, on était en plein incendie, donc surement la panique pour elle !
C'était donc une circonstance tout à fait exceptionnelle où cette chauve-souris a dû se retrouver complétement paniquée et perdue car avec l'incendie elle ne pouvait alors plus voir et avec la fumée l'écholocation perd de son efficacité...

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mar 19 Fév 2008 - 10:43

- Arlettaz R.: Ecology of the sibling mouse-eared bats (Myotis myotis and Myotis blythii) : zoogeography, niche, competition, and foraging. Thèse UNIL 1994.
- Barataud M. : Ballades dans l'inaudible. Ed Sitelle, 1996
- Brosset A.: Biologie des Chiroptères, Masson, 1966
- Dalton S.: le miracle du vol. Edita Denoël, 1977
- Fenton, M.et al.: Bats, University of Toronto Press 1983
- Gebhard J.: Nos chauves-souris LSPN 1985
- Guide pour la protection des Chauves-souris lors de la rénovation des bâtiments, OFEFP, Berne 1992
Hill J.E. et al.: Bats: A Natural History, British Museum, London 1984.
- Le Rhinolophe : Revue internationale de chiroptérologie.
- Publication éditée par leMuseum d'histoire naturelle de Genève et le Centre de coordination ouest pour l'étude et la protection des chauves-souris (Suisse).
- Les Chauves-souris de France, Féd. Rhône-Alpes de protection de la nature, section Isère
- Les Chauves-souris du Canton de Neuchâtel, Cahiers du MHN, Chaux de Fonds, 1995
- Les Chauves-souris, revue Panda WWF, 1982
- Maywald A. et al : Les chauves-souris, les connaître, les protéger, Ulysse-Ed, 1989
- Penicaud,P. : Chauves-souris arboricoles en Bretagne (France) : typologie de 60 arbres-gîtes et éléments de l'écologie des espèces observées. Le Rhinolophe No 14, 2000 p 37-68
- Protéger les Chauves-souris dans les bâtiments, Centre de coordination Ouest, pour l'étude et la protection des chauves-souris, MHN, Genève.
- Richardson P.: Bats, Whittet Books, London, 1985 (surtout dessins humoristiques)
- Ruedi M, Arlettaz R, et T Maddalena, 1990. Distinction morphologique et biochimique de deux espèces jumelles de chauves-souris : Myotis myotis (Bork) et Myotis blythii (Tomes), Mammalia 54 : 415-429.
- Ruedi M.: conférence SVSN, IZEA UNIL , nov 97
- Salvayre H. : Les chauves-souris. Ed Balland 1980
- Schober W et al.: Guide des chauves-souris d'Europe. Delachaux et Niestlé 1991
- Schober W. : The lives of bats, Croom Helm, London et Camberra 1984
- Tissot A. : Les chauves-souris, Ecole Normale de Neuchâtel, 1998 ( outil pédagogique pour enfants
- Tupinier D. : La chauve-souris et l'homme. Ed L'Harmattan 1989

Crédits photographiques :

König Christian


Affiche du CCO de Genève



Internet :

- Muséum National d'Histoire Naturelle
- Muséum de Bourges

Il s'agit du musée qui centralise toutes les données françaises sur les Chauves-souris et où vous pouvez trouver des renseignements sur les groupes chiro de votre région.

- LPO ; conseils

- Ville de Genève

Il s'agit du centre de coordination ouest pour la Suisse, domicilié au Museum de Genève où vous trouvez une foule d'infos sur les chauves-souris en général et en particulier des liens pour tous les pays.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mar 19 Fév 2008 - 10:48

Skipp a écrit:
akriel a écrit:
ma preferé la roussette
Pareil... bien cuite avec une bonne petite sauce au poivre... Hum... un délice... Wink


non je ne parlais pas du petit cousin du requin
mais de celle là


La roussette
La chauve-souris répond au doux nom de roussette, vraisemblablement à cause de sa petite tête orange toute poilue. Elle descendrait d'un maki fainéant qui aurait consulté la sorcière pour aller chercher les fruits plus facilement en haut des arbres. C'est malin, résultat : maintenant makis et roussettes passent leur temps à se disputer les papayes!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mar 19 Fév 2008 - 10:50

Les Mammifères ont colonisé la terre et les eaux, les Chauves-souris sont les seuls d'entre eux qui ont colonisé l'espace aérien. Dans l'incertitude des crépuscules du mois de juin, c'est par le vol qu'elles manifestent leur existence, autour des lampadaires, à la recherche d'insectes à manger.

En France leur sortie des reposoirs de jour ne prend pas la dimension des nuages de Chauves-souris de l'hémisphère sud. La rupture continuelle de leur trajectoire de vol permet de les différencier des Oiseaux au premier coup d'œil. A la fois mythiques et mystérieuses, objets de peur ou signes de bonheur, les Chauves-souris forment un monde que nous allons tenter de parcourir au long de ces quelques pages.

Voici deux compagnons de route pour notre visite chez les Chauves-souris parmi les
espèces communes de chez nous :
La Pipistrelle commune : noter la présence du tragus dans l'oreille, élément important de classification, envergure 240 mm , poids 5 gr environ, sédentaire.

Pipistrelle commune



Le Grand Murin : peut-être l'espèce la plus grande de France d'une envergure de 350 mm, blanc dessous avec des ailes larges et un avant-bras de 50 mm de long environ.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mar 19 Fév 2008 - 10:53

Elle chassait les insectes mais sans système d'écholocation, donc de jour. Elle volait bien mais savait aussi grimper aux arbres. Cette chauve-souris fossile, qui vient d'être découverte, impose de réécrire l'histoire des Chiroptères.

Les chauves-souris ont-elles développé le vol avant l’écholocation, ou l’inverse ? Ces animaux, qui représentent une des trois seules lignées de vertébrés ayant découvert le vol battu (les deux autres étant les oiseaux et les ptérosaures), utilisent l’écho de leurs cris perçants dans l’obscurité pour capturer leurs proies. Les scientifiques se sont toujours demandés comment s’était produite cette adaptation, et si elle était consécutive à leur régime insectivore.

Le paléontologiste Gregg Gunnell, ainsi que des chercheurs de l’American Museum of Natural History (AMNH), de New-York, du Royal Ontario Museum au Canada et du Senckenberg Research Institute allemand, ont examiné une paire de fossiles remarquablement conservés et datant de 52 millions d’années, découverts en 2005 au Wyoming, leur permettant de résoudre cette énigme.




Fossile d'Onychonycteris finneyi. Crédit : American Museum of Natural History (New York)



Ces chauves-souris, baptisées Onychonycteris finneyi, possèdent de longs membres antérieurs garnis de longs doigts, ainsi qu’un large sternum destiné à ancrer les muscles servant au vol et des épaules laissant deviner la présence de muscles puissants. Ses capacités aériennes ne font pratiquement aucun doute, mais d’autres détails démarquent cette espèce des chauves-souris contemporaines, ou même des fossiles découverts jusqu’ici.

Avant cette découverte, aucune chauve-souris vivante ou fossile ne présentait des griffes sur tous les doigts. La plupart d’entre elles ne montrent qu’une griffe unique, et les spécimens fossiles montrent quelquefois des vestiges de griffes sur deux autres doigts. Onychonycteris finneyi, elle, est équipée de griffes parfaitement formées sur les cinq doigts de chaque membre antérieur. Les membres postérieurs sont également très particuliers et beaucoup plus longs que sur les spécimens contemporains, et indiquent une aptitude certaine pour la marche ou l’escalade.

Néanmoins, les ailes relativement courtes d'Onychonycteris finneyi suggèrent un mode de vol alternant entre le glissement et le flottement, assez rare aujourd’hui. Ce détail semble démontrer que les chauves-souris ont commencé par planer, probablement d’arbre en arbre, avant d’acquérir par sélection naturelle une musculature suffisamment puissante et développée pour progressivement passer au vol ramé et soutenu.

En revanche, l’ossature de l’oreille d'Onychonycteris finneyi semble incompatible avec la présence d'un organe d’écholocation, si caractéristique des Chiroptères actuels. Manifestement insectivores d’après leur dentition, ces animaux devaient donc capturer leurs proies en se servant seulement de leur vue et de leur odorat. Les scientifiques pensent à présent que l’adaptation au vol d'Onychonycteris finneyi a permis ensuite l’évolution vers l’écholocation en développant d’abord la capacité thoracique de l’animal ainsi que la musculature nécessaire pour provoquer l’émission des puissants cris perçants.



Autre fossile d'Onychonycteris finneyi. Crédit : American Museum of Natural History (New York)



Et bien d'autres spécificités...

D’autres caractéristiques propres à cette espèce occuperont encore les scientifiques pendant quelque temps. Ainsi, la majorité des chauves-souris vivant actuellement possèdent une membrane reliant les pattes arrière à la queue, que certaines d’entre elles utilisent comme filet pour capturer leurs proies en vol avant de rejeter leur tête vers le bas pour s’en saisir. Bien qu'Onychonycteris finneyi ait été incapable de chasser de cette façon en l’absence d’écholocation, elle possédait cependant cette membrane.

Quel était donc son usage ? Il est vraisemblable que sa première utilisation a concerné le vol proprement dit, agissant comme un gouvernail de profondeur ou même un aérofrein. Plus tard, elle se serait transformée en filet utilisé pour la chasse.

Cette récente découverte passionne les chercheurs, car elle marque un intermédiaire possible entre les chauves-souris telles que nous les connaissons et leur ancêtre terrestre. Son squelette indique que, tout en étant capable de voler, cet animal pouvait aussi courir, et même grimper aux arbres et s’y suspendre au moyen de ses griffes très développées. Il fournit aussi de précieuses indications sur le passage de la locomotion terrestre au vol aérien.


Crâne de Onychonycteris finneyi. Crédit : American Museum of Natural History (New York)
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mer 20 Fév 2008 - 1:08

akriel a écrit:
Skipp a écrit:
akriel a écrit:
ma preferé la roussette
Pareil... bien cuite avec une bonne petite sauce au poivre... Hum... un délice... Wink
non je ne parlais pas du petit cousin du requin
mais de celle là
Mais je parlais bien de celle là... Dans certains pays l'on consomme les chiroptères frugivores... Razz

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mer 20 Fév 2008 - 11:06

Skipp a écrit:
akriel a écrit:
Skipp a écrit:
akriel a écrit:
ma preferé la roussette
Pareil... bien cuite avec une bonne petite sauce au poivre... Hum... un délice... Wink
non je ne parlais pas du petit cousin du requin
mais de celle là
Mais je parlais bien de celle là... Dans certains pays l'on consomme les chiroptères frugivores... Razz

oui je sais aussi me suis rappeler apres avoir posté, mais
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   Mer 20 Fév 2008 - 11:27

akriel a écrit:
oui je sais aussi me suis rappeler apres avoir posté, mais
Ta mère ne t'a donc jamais appris que l'on ne doit pas dire que ce n'est pas bon sans y avoir gouté ? Razz

Plus sérieusement... la consommation de chiroptères est également une menace pour certaines espèces de certains pays. Shocked

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: decouverte d' une chauve-souris "sourde"   

Revenir en haut Aller en bas
 
decouverte d' une chauve-souris "sourde"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon kompotroll : Dent de chauve-souris géante
» chauve-souris dans le grenier
» masque chauve souris
» chauves-souris
» Berceau "suspendu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le coin des pipelettes de Picardie et d'ailleurs :: ESPACE DISCUSSIONS :: LES RESTES DU MONDE-
Sauter vers: