Le coin des pipelettes de Picardie et d'ailleurs

Amitiés rencontres en Picardie et autres regions
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Haïti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Haïti   Sam 23 Jan 2010 - 15:14

Bonjour,

Personne du fofo n'a parlé d'Haïti... ce n'est pas que cela ne nous touche pas... c'est surtout que les médias nous inondent déjà d'infos...

Ce pays était déjà l'un des plus pauvres du monde... Il vient de subir un tremblement de terre de magnitude 7 (en 1842 il y'eu même un séïsme de magnitude 8,1 !!!) un an après avoir subit 4 ouragans la même année (qui ont provoqués la destruction de 100 000 maisons), l'économie était déjà minée par la corruption, il n'existe pas d'État digne de ce nom, les terres autrefois très riches ont été rendues stériles à cause de pratiques agricoles qui ont entraînées la déforestation et l'érosion des terres arables (la production agricole serait aujourd'hui deux fois moins importante qu'au temps de l'esclavage), le pays ne souhaite pas s'ouvrir aux capitaux étrangers par peur de colonisation (les espagnols, les français, les anglais et les américains ont longtemps cherchés à la conquérir et la garder)...

Revenons un peu sur son Histoire:
http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=174&ID_dossier=1
Citation :
Christophe Colomb fonde Hispaniola
La première implantation permanente à Hispaniola, baptisée Nueva Isabela en hommage à la reine Isabelle de Castille, est détruite en 1502 par un cyclone et reconstruite sous le nom de Santo Domingo de Guzman, en hommage cette fois à Saint Dominique. De là les noms de Saint-Domingue et de Républicaine dominicaine, celle-ci se partageant aujourd'hui l'île avec la république de Haïti.Le nom d'Haïti vient d'Ayiti, ou Terre des hautes montagnes, nom que donnaient à l'île ses premiers habitants, de pacifiques Indiens Taïnos, du groupe des Arawaks.Tous ont disparu tragiquement en quelques années, victimes de lacolonisation européenne (travail forcé, persécutions, maladies) et plus encore de l'invasion des terribles Indiens anthropophages du groupe desCaraïbes venus des îles voisines.


Les Espagnols s'installent
En 1508, Santo Domingo devient le siège de la vice-royauté des Amériques et le centre de la colonisation espagnole. Désireux de s'enrichir au plus vite avant de rentrer chez eux, les premiers Espagnols reçoivent des terres avec le droit de faire travailler les Indiens qui y vivent. C'est le principe du repartimiento. L'extraction de l'or dans le sous-sol et les rivières s'avère dans un premier temps très productif, jusqu'à fournir 500.000 écus d'or par an à l'Espagne. Les esclaves africains remplacent les Indiens dans les plantations et les gisements d'or. Indiens survivants et Noirs ne manquent pas de se révolter. C'est ainsi qu'un cacique (chef indien) du nom d'Henri se réfugie dans les montagnes parvient à maintenir son indépendance pendant 13 ans. C'est le début du marronnage, nom donné aux fuites d'esclaves dans la forêt (de l'espagnol cimarrón, qui signifie esclave noir fugitif). La population autochtone disparaît en quelques décennies. Quelques Indiens se fondent par métissage avec les nouveaux arrivants d'Europe et d'Afrique. En 1535, le gouverneur Nicolas Ovando fait venir des plants de canne à sucre des îles Canaries et encourage leur plantation pour compenser l'épuisement des gisements aurifères.

Les flibustiers livrent l'île à la France
Au XVIIe siècle, des boucaniers français commencent à s'installer sur l'île voisine de la Tortue. Eux-mêmes se dénomment pompeusement les «Frères de la côte». Ce sont des chasseurs. Ce sont aussi des pirates et des corsaires qui s'en prennent aux galions espagnols. Leur présence (ils sont près de 3.000) attire l'attention de Richelieu. Le 31 août 1640, les flibustiers français expulsent leurs rivaux anglais de la Tortue et débarquent sur le nord de l'île d'Hispaniola. Sous
l'autorité française, les plantations prospèrent sous le climat tropical de l'île : café, tabac, cacao, indigo,... Mais la canne à sucre (véritable or blanc du XVIIIe siècle), tend à l'emporter sur les autres cultures. Un gouverneur, Bertrand d'Ogeron, fait venir des «engagés» européens pour travailler dans les plantations aux côtés des esclaves africains et dans les mêmes conditions. À la différence des Africains, ces hommes surnommés «Bas-Rouges» sont rémunérés et libérés au bout de 36 mois. Mais les planteurs ne tardent pas à renoncer à cette main-d'oeuvre qui supporte mal le climat tropical. En 1697, le roi Louis XIV se fait céder légalement la partie occidentale d'Hispaniola par le traité de Ryswick qui met fin à la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Cette acquisition marque le véritable commencement des ambitions coloniales de la France.

Une colonie riche et prospère
De son nom officiel «côtes et îles de Saint Domingue en l'Amérique sous le vent», la colonie devient très vite la plus prospère des possessions françaises d'outre-mer grâce à ses plantations de café et de canne à sucre.À la veille de la Révolution française, Saint-Domingue assure près des 3/4 du commerce mondial de sucre ! En 1788, son commerce extérieur, évalué à 214 millions de francs, est supérieur à celui des États-Unis. La colonie compte près de 600.000 habitants, dont 40.000 affranchis, essentiellement des mulâtres, et 500.000 esclaves noirs. Les affranchis n'ont pas les mêmes droits que les colons mais bénéficient d'une certaine aisance et sont parfois même propriétaires d'esclaves. La majorité des esclaves sont nés en Afrique. Ils ont été introduits dans l'île dans le cadre de la traite, nom donné au trafic d'esclaves pratiqué par les Européens, au rythme effarant de 30.000 par an dans les années précédant la Révolution. Dans le même temps, la partie espagnole de l'île, Santo Domingo, dépérit et compte à peine quelques dizaines de milliers d'habitants.

De l'insurrection à l'indépendance

Le sort de l'île est bouleversé par la Révolution française. Le 15 mai 1791, à Paris, l'Assemblée nationale accorde timidement le droit de vote à certains hommes de couleur libres. Cette demi-mesure inquiète les colons blancs de Saint-Domingue qui songent à proclamer leur indépendance. Elle ne satisfait pas davantage les affranchis. Les uns et les autres s'affrontent violemment. Les commissaires de la République française Sonthonax et Polverel se résignent à proclamer la liberté générale des esclaves. Voyant cela, certains planteurs appellent les Anglais à leur secours. Heureusement pour la France, le chef noir Toussaint Louverture quitte le camp espagnol pour celui de la France révolutionnaire. Avec le grade de général, il combat les Anglais et les chasse de l'île. La prospérité ne tarde pas à revenir. Il est vrai que le nouveau maître de l'île oblige ses frères de couleur à travailler comme salariés dans les plantations dont ils étaient auparavant les esclaves ! Le 8 juillet 1801, Toussaint Louverture proclame l'autonomie de l'île et se nomme Gouverneur général à vie de la nouvelle République. Le Premier Consul ne goûte guère cette initiative. Il arme une puissante expédition pour y mettre fin. Son échec permettra aux successeurs de Toussaint Louverture de proclamer leur indépendance pour de bon le 1er janvier 1804.

Une stabilité introuvable
Les deux siècles suivants sont une longue suite de malheurs : coups d'État, dictatures sanglantes, jacqueries et conflits sanglants entre travailleurs noirs et bourgeois mulâtres, interventions étrangères. Il n'y a guère que la présidence de Jean-Pierre Boyer (1818-1843) qui assure à l'île une relative stabilité !... Rien ne permet de présager un futur plus souriant à un pays surpeuplé d'environ 10 millions d'habitants (avec la taille et la densité de la Belgique), marqué par la déforestation, le sida, la misère, la corruption et la douleur lancinante d'une Histoire tragique. Les terres bien arrosées et autrefois fertiles ont été ravinées et stérilisées par des pratiques agricoles archaïques (cultures sur brûlis). C'est au point que la production agricole serait aujourd'hui deux fois moins importante qu'au temps de l'esclavage !

Faillite de l'État, faillite des élites
Haïti souffre par-dessus tout de l'absence d'État et sa bourgeoisie (on n'ose parler d'«élites») ignore ce que pourraient signifier l'«intérêt national» et le «bien public». Pillant sans vergogne l'aide étrangère, cette bourgeoisie formée à l'étranger cultive un profond mépris pour le peuple. Elle ne se soucie pas d'investir comme dans la République dominicaine voisine dans des activités touristiques, agricoles ou industrielles. Lors du dramatique tremblement de terre du 12 janvier 2010, les gouvernants et même la plupart des médecins haïtiens se sont inscrits aux abonnés absents, laissant aux étrangers le soin de secourir les victimes, tout en se frottant les mains à la perspective d'une relance de l'aide internationale, une aide qui soulage à court terme la misère mais l'entretient sur le long terme...
A propos de Toussaint Louverture, l'esclave qui devint général de l'armée française vainqueur des anglais, puis gouverneur de Saint Domingue (ancien nom de l'île où se trouve Haïti), puis qui dû lutter contre Napoléon Ier pour conserver son indépendance:
http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=403&ID_dossier=1
http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=17910822&ID_dossier=1




_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Mireille
pipelette qui gére
pipelette qui gére


Féminin Scorpion Cheval Nombre de messages : 10755
Age : 62

MessageSujet: Re: Haïti   Sam 23 Jan 2010 - 16:01

Depuis le stunami, on est blassés, c'est triste évidemment mais il faut bien reconnaître que cela ne m'empêche pas de dormir
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: Haïti   Sam 23 Jan 2010 - 16:07

Mireille a écrit:
Depuis le stunami, on est blassés, c'est triste évidemment mais il faut bien reconnaître que cela ne m'empêche pas de dormir
Arfff... on voit trop de violence et trop de morts à la tv... et au final... ça nous anesthésie...

J'espère surtout que l'aide qui va leur être apportée ne va pas finir par être détournée... mais va finir par réellement aider le pays à se redresser... mais il y'a énormément de boulot... Autant la République Dominicaine qui est sur la même île a réussi à redresser la barre, autant Haïti n'a fait que de s'enfoncer...

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
stephanie
grand surveillator
grand surveillator


Féminin Capricorne Chat Nombre de messages : 12744
Age : 40
Localisation : soissons

MessageSujet: Re: Haïti   Dim 24 Jan 2010 - 13:26

C'est clair que c'est dramatique ce qui s'est passé là bas, malheureusement je pense que nous aurons de plus en plus de phénomène catastrophique de ce genre dans l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: Haïti   Dim 24 Jan 2010 - 13:34

stephanie a écrit:
C'est clair que c'est dramatique ce qui s'est passé là bas, malheureusement je pense que nous aurons de plus en plus de phénomène catastrophique de ce genre dans l'avenir...
Haïti s'est tapé 4 ouragans en une seule année 2008... je pense que cela va devenir effectivement de plus en plus commun... et sur toute la planète...

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
joce
pipelette prend ses aises
pipelette prend ses aises


Féminin Scorpion Cochon Nombre de messages : 182
Age : 57
Localisation : nord

MessageSujet: Re: Haïti   Dim 24 Jan 2010 - 13:59

Trés triste , et c est vrais que on deviens blasés , trop de violence a la télé , au cinémas , voir tout ces morts devient presque banal tant que l on est pas touché de prés on réalise pas , on regarde un film catastrophe et c est ca qui est grave tout devient banal le monde est ainsi fait , tout ce que l on peut faire c est un don en espérant comme le dit SKIPP que ca ira la on c est destiné pour le reste on est impuissant face a dame nature
Revenir en haut Aller en bas
Mireille
pipelette qui gére
pipelette qui gére


Féminin Scorpion Cheval Nombre de messages : 10755
Age : 62

MessageSujet: Re: Haïti   Dim 24 Jan 2010 - 14:39

J'ai eu beaucoup plus de peine pour la petite fille qui a été maltraitée à mort à 40 kms de chez moi que pour les 110.000 morts ici. Je pense qu'on ne réalise pas du tout ce que cela fait en réalité. Il faudrait les aligner et on verrait vraiment l'horreur de cette catastrophe. En plus, c'est loin alors cela paraît irréel.
Revenir en haut Aller en bas
natou60
grand surveillator
grand surveillator


Féminin Balance Cochon Nombre de messages : 14476
Age : 57
Localisation : chez moi

MessageSujet: Re: Haïti   Lun 25 Jan 2010 - 11:57

si, si mireille pour ma part je n'ai pas besoin de voir tous ces défunts alignés pour me rendre compte de l'énorme catastrophe occasionné par ce tremblement de terre, ne confondez pas réalité et fiction, là c'est bien réel malheureusement, tout est à reconstruire, il faut que le monde se bouge pour que les choses évoluent, afin de redresser haïti restant sans intérêts économico-financiers !!! (pas de pétrole)

ce tremblement de terre pourrait tout aussi bien nous arriver, et essayons par pitié de se mettre à la place de ces gens endeuillés, qui ont tout perdu, n'ont plus de travail, de logement etc ...

et malheureusement ces phénomènes naturels se reproduiront inexorablement, alors préparons nous à aider, les plus pauvres que soit, cela pourrait nous arriver ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thyras80
pipelette qui gére
pipelette qui gére


Masculin Balance Coq Nombre de messages : 11713
Age : 35
Localisation : normalement , pas tres loin d'amiens , ou a mon travail , si je ne suis pas a mon travail , je suis avec mon chien , si je ne suis pas avec mon chien , je suis sur mon velo , si je ne suis pas sur mon velo ........ peut etre dans le lit d'une femme !!!

MessageSujet: Re: Haïti   Lun 25 Jan 2010 - 14:05

stephanie a écrit:
C'est clair que c'est dramatique ce qui s'est passé là bas, malheureusement je pense que nous aurons de plus en plus de phénomène catastrophique de ce genre dans l'avenir...

tout a fais dac avec steph !!!

de plus .... j'y pense tout les jours à c'est pauvre gens ...., de tout façon on est obliger d'y pensé .....
surtout quant on regard les infos , entrain de manger tranquillement bien au chaud , et que tu vois c'est pauvre gens qui serais près a tuer pour avoir a manger .......

on ne peut pas resté indiférrent .....
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Administrateurs
Administrateurs


Féminin Capricorne Coq Nombre de messages : 20210
Age : 34
Localisation : avec mes coqs!

MessageSujet: Re: Haïti   Ven 29 Jan 2010 - 21:31

c est triste....pis tout ces pauvres enfants...c est vraiment la misére...

_________________
http://mimifleurbleu.skyrock.com/

ici mes news!

bonjour!!!Invité passe une bonne journée!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoindespipelettes.heavenforum.com
Skipp
Administrateurs
Administrateurs


Masculin Bélier Buffle Nombre de messages : 27474
Age : 43
Localisation : Entre les cornichons et les haricots

MessageSujet: Re: Haïti   Ven 29 Jan 2010 - 21:58

Je n'ai pas fait de chèque... mais j'ai quand même envoyé un SMS+1€ à la Croix rouge... c'est pas grand chose mais si tout le monde fait ça, ça fera un beau pactole pour leur venir en aide...

_________________
@
Skipp
Sept fois à terre, huit fois debout. (proverbe japonais)
Revenir en haut Aller en bas
http://skipp.superforum.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haïti   Aujourd'hui à 19:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Haïti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le coin des pipelettes de Picardie et d'ailleurs :: ESPACE DISCUSSIONS :: LES RESTES DU MONDE-
Sauter vers: